Comme je te l'ai dit, je troque ma blouse de thérapeute contre celle de bloggeuse. Moi aussi, je veux du fun, des couleurs, de la liberté d'expression, des photos du jour, de la créativité, des bons plans! Oui, je veux tout ça!

Non pas qu'avec la veste de thérapeute je ne puisse pas m'exprimer, mais la déontologie et l'éthique exigent certaines choses (comme ne pas pousser de coup de gueule, ne pas donner son avis pour éviter d'influencer etc) mais une chose est certaine: je me sens ceinturée!

J'ai envie de partager avec toi ce qui vient sur l'instant, sans réfléchir, sans juger, sans penser avant d'écrire à l'effet que ça peut produire sur toi, lecteur. Créativité, liberté d'expression, changement, ... check!

Le dernier atelier que j'ai organisé sur FB est "j'apprends à créer ma bonne résolution pour 2016". Pendant les 10 derniers jours de l'année, j'ai accompagné des personnes à cheminer vers la bonne résolution à adopter pour l'année qui vient. Y ayant participé, j'ai moi aussi obtenu une bonne résolution. La voici :"travailler avec l'attraction et l'intuition pour apprendre à vivre avec son temps". Raison pour laquelle je débute un blog un soir de réveillon! Merci l'intuition!

Pour la petite histoire, j'ai découvert le magazine "as you like" y a pas plus tard que deux jours chez ma voisine. Je vais d'ailleurs m'y abonner sans plus tarder car il reprend à lui seul tout ce qui me plait dans la vie! Des couleurs, des tendances, des bricolages, des recettes, des trucs de ouf, des fringues et du make-up (car oui, les thérapeutes aussi s'habillent et se maquillent!). Je suis donc allée faire un tour sur le site internet et là, j'ai senti comme une poussée de "je ne sais quoi" qui m'a dit "oui, toi aussi tu peux écrire un blog et partager ce qui te plait",... bin oui en fait! 

En route pour mon voyage initiatique à la rencontre de mon Moi en construction (puisque je passe de fille célibataire sans enfant au statut de femme enceinte et donc de future maman) ! Et le mot d'ordre de cette année qui débute est "qui m'aime me suit" (oui car la phrase captée au passage qui a retenu toute mon attention aujourd'hui ressemblait plutôt à "ne retiens pas les personnes qui ne veulent pas rester". Trop de négativité en une seule phrase loooool)

Alors,... en route?